COLLABORATION AVEC DES ARTISANS

Ce projet est le fruit d'une collaboration avec un artisan népalais, Narayan Maharjan. Pendant 5 mois, je lui ai donné des dessins de manière quotidienne que je lui ai demandé de re produire et recomposer sur des plaques de tôle de tôles. Il a peint 10 feuilles de métal et 40 plaques d'immatriculation " Ce qui rassemble toutes les figures de l’usage artistique du monde, c’est ce brouillage des frontières entre consommation et production. « Même si c’est illusoire et utopique, explique Dominique Gonzalez-Foerster, ce qui compte, c’est d’introduire une sorte d’égalité, de supposer qu’entre moi – qui suis à l’origine d’un dispositif, d’un système – et l’autre, les mêmes capacités, la possibilité d’un rapport égal, lui permettent d’organiser sa propre histoire en réponse à celle qu’il vient de voir, avec ses propres références. "
Nicolas Bourriaud

Deux place que je tente d'échanger :
artiste / artisan
artist / regardeur consommateur /
artisan consommateur / regardeur



This project is the product of a collaboration with a nepali craftsman, Narayan Maharjan. During 5 months, I gave him weekly drawings I asked him to compose of metal sheets. He painted 10 metal sheets and 40 number plates


" What unites the various configurations of the artistic use of the world gathered under the term postproduction is the scrambling of boundaries between consumption and production. “Even if it is illusory and Utopian,” Dominique Gonzalez-Foerster explains, “what matters is introducing a sort of equality, assuming the same capacities, the possibility of an equal relationship, between me - at the origins of an arrangement, a system - and others, allowing them to organize their own story in response to what they have just seen, with their own references."
Nicolas Bourriaud


Two places I also would like to exchange :
artist / craftman
artist / viewer
consummer / craftman
consummer / viewer



Deux briques, les deux côtés sculptés par un artisan népalais à Patan. Habituellement, les briques sont fabriquées à partir de moules et la pierre est sculptée à la main. Je voulais mélanger deux compétences afin de créer un jeu dans lequel, chaque mot serait utilisé comme une partie de la phrase qui peut devenir
un mur. En ces temps de post-tremblement de terre, ces briques pouvaient faire partie intégrante du mur d'un temple, une maison ou d'un four.