Une "balayeuse" népalaise dans la cour d'une école, enlevant la poussière dans une danse sans fin. Je l'ai filmé pour la première fois avant le tremblement de terre, avant le nuage de poussières. Au lendemain du tremblement de terre, elle est devenue, pour moi, comme une icône de la situation népalaise .
Balayant les fragments de bâtiments, les débris de l'histoire. J'ai supprimé le décor dans lequel elle évolue pour lui donner plus d'espace, une page blanche. Rien n'est écrit, quelqu'un balaie déjà.
Avec la projection vidéo nomade, j'utilise la surface des murs de la ville comme nouveau décor.


A sweeping lady in the courtyard of a school, sweeping the dust in a never-ending dance. I shot her for the first time before the earthquake, before the cloudy dusts. She is for me like an icon of the nepali situation. Sweeping the fragments of buildings, the debris of history. I deleted the environment and giving her more space, a white page.
Nothing is written but someone is sweeping yet.
With the nomadic movie screening I used the walls in the city as a new stage set.